Quelques anecdotes que me racontait souvent mon père…

Géo Ham
Est un illustre dessinateur qui parcourait toutes les courses et connaissait tout le monde sportif, dessina autour de 1930 un ours plus « art deco », qu’il donna à mon père (voir l’ouvrage de Michel Legrand consacré aux mascottes automobiles, édité par EPA en 1993 et celui de Dominique Pascal concernant les ours à travers les âges).

Violette Morris
Violette Morris, garçon manqué et pilote émérite sur BNC, Championne de boxe, habillée en pantalon de golfeuse, fumant la cigarette au coin des lèvres, tenait boutique de pièces détachées automobiles à Levallois. Ne supportant pas d’être gênée par ses seins en tournant le volant, elle subit en 1930 par le Docteur Casalis l’une des premières ablations des seins. Etant d’un mauvais caractère, elle ne laissa pas de bons souvenirs, ni en sa conduite en compétition auprès de ses confrères, ni autrement d’ailleurs.

Le Docteur Casalis
Médecin accoucheur de son état, passionné d’automobiles était plus souvent au Garage de mon père qu’à son Cabinet. Il nettoyait les pièces ou les chenaux encombrés de feuilles en temps d’orage. La nourrice, pendant ce temps, le cherchait pour accoucher une future maman qui attendait patiemment!

Monsieur Bonnot
En 1930, toujours un voisin et ami de mon père, Monsieur Bonnot préparait et vendait un liquide miracle détachant le goudron. En effet, à cette époque (et après-guerre) les fondations et le bitume recouvrant les routes n’étaient pas aussi au point qu’aujourd’hui. Les nids de poule étaient comblés avec du bitume projeté par les roues sur la carrosserie et les vêtements. Monsieur Bonnot, avec son liquide aussi translucide que de l’eau, nettoyait tout ce goudron impeccablement, sans laisser aucune trace. Il le présentait et le vendait lui-même à chaque commerçant. 75 années plus tard ce produit est distribué par Jonhson, toujours aussi efficace sous le nom d’alors Bonnexine.

Cherchons la roue
En allant aux 6 heures des Routes Pavées en 1931, une des roues du CGSS mal serrée d’un ami accompagnant mon père le dépasse et il la perd de vue dans les champs. Ils sont tous à la chercher et impossible de la trouver. En désespoir de cause, ils vont monter la roue de secours. Au retour, l’un d’eux regarde en l’air et voit la roue coincée dans les branches d’un arbre. Par sa vitesse et des rebonds successifs, elle s’était fichée dans l’arbre. Plus de peur que de mal.

Rita
Mon père avait un superbe Berger Allemand, femelle, appelée Rita. Un ami accompagné d’une nouvelle et ravissante compagne, état venu lui dire bonjour. Mon père appelle son Berger qui s’éloignait. Son ami se retourne et lui demande, comment tu la connais ? (la jeune femme s’appelait aussi Rita). Ils restèrent longtemps fâchés !

« Irène »
Une éminente et très jolie danseuse à l’Opéra avait créé à la Garenne Bezons, un Cours de Danse corrective pour les enfants selon une méthode personnelle qui eut une très grande renommée. C’est en hommage à cette célèbre danseuse, Irène Poupart, que mes parents nommèrent leur fille, Irène.

Rigoulot, l’Homme le plus fort du Monde
Rigoulot, fils de boucher au Vésinet, joyeux luron pilotait une Chenard et Walker aux 24 heures du Bol d’or 1933. Avec lui, pas besoin de cric pour changer une roue, à peine une petite respiration et il soulevait le véhicule !